Details

Report Abuse

screenshot_20181021-180208_google2726570577868342611
0 Reviews
Populaire

SOKAN : percussions et chants africains

L’apprentissage de la musique d’Afrique de l’ouest permet à l’enfant d’appréhender des notions telles que l’écoute, la concentration, la reproduction mais aussi la création et le ressenti personnel. Il permet la découverte de sons nouveaux, de rythmes nouveaux et de mouvements inhabituels.
L’intervenant est amené à présenter un autre mode de vie :
La musique fait partie intégrante de la vie quotidienne africaine. Chaque moment de la vie d’un homme est ponctué par la musique : naissance, baptême, circoncision, puberté, mariage, décès. A chaque circonstance est attribué un rythme.
L’objectif plus concret de ces interventions est aussi le montage d’un mini- spectacle où chaque enfant pourra laisser s’exprimer son sens artistique et mettre en pratique ce qu’il aura compris et retenu de la culture ouest africaine.


Présentation de l'intervention

Objectif

L’apprentissage de la musique d’Afrique de l’ouest permet à l’enfant d’appréhender des notions telles que l’écoute, la concentration, la reproduction mais aussi la création et le ressenti personnel. Il permet la découverte de sons nouveaux, de rythmes nouveaux et de mouvements inhabituels.
L’intervenant est amené à présenter un autre mode de vie :
La musique fait partie intégrante de la vie quotidienne africaine. Chaque moment de la vie d’un homme est ponctué par la musique : naissance, baptême, circoncision, puberté, mariage, décès. A chaque circonstance est attribué un rythme.
L’objectif plus concret de ces interventions est aussi le montage d’un mini- spectacle où chaque enfant pourra laisser s’exprimer son sens artistique et mettre en pratique ce qu’il aura compris et retenu de la culture ouest africaine.

Programme

Percussions de l'Afrique de l'Ouest

  • Qu’est ce que le rythme?
  • Qu’est ce qu’une pulsation?
  • Où peut on en trouver?
  • Comment créer cette pulsation? Par quel moyen? (le pied, la main...)
  • Plus spécifiquement, qu’est ce qu’un rythme en musique traditionnelle africaine? A quoi sert-il? 
  • Présentation de la notion de rythme lié à chaque instrument traditionnel: djembé, balafon, n’goni, diabarra, etc...
  • Présentation de chaque instrument.
  • Quels sont les sons d’un djembé? tonique, claqué, basse.
  • Travail sur la position des mains sur l’instrument pour obtenir ces trois sons.
  • Travail d’écoute pour reconnaître la nature du son joué.
  • Amener petit à petit un rythme bien précis pour que l’enfant le répète à son tour sur l’instrument: capacité à écouter et à reproduire la musicalité, la cadence et le rythme donné.
  • Ajouter la rapidité du jeu, une fois que le rythme est bien maîtrisé.
  • Travailler l’endurance.
  • Amener petit à petit la notion de «solo» pendant que le reste du groupe accompagne et tient le rythme: nécessité de s’adapter à la cadence donnée par le groupe et à tenir le temps pour effectuer une variation en solo. 

 

Atelier chant africain

Aurions-nous contracté le virus du chant ? En solo dans notre voiture, dans la chorale de notre quartier, sur le plateau de la “StarAc’”, auprès de professeurs chevronnés ou entre amis, nous sommes de plus en plus nombreux à aimer entendre et faire entendre notre voix.
Il semble y avoir un véritable engouement pour le chant aujourd’hui.Ce n’est d’ailleurs pas étonnant car chanter fait beaucoup de bien.Les vibrations du chant nous synchronisent, nous harmonisent. On se sent “unifié” comme par un massage.
On a les pieds bien ancrés dans le sol, mais notre voix, elle, nous élève.Dans un groupe, on se sent porté par la voix des autres.
Tout le monde est capable de chanter juste. Au prix d’un peu de technique et à condition de se mettre à l’écoute de sa "petite voix intérieure", celle qui fredonne en nous lorsque nous nous réveillons le matin avec un petit air dans la tête.
Le chant permet de lever les blocages et de faire circuler les énergies, que l’on dépense, mais que l’on gagne aussi en chantant.
Dans le chant, plus que la “beauté” de la voix, c’est son rapport avec l’émotion qui nous touche. Autrement dit, avant d’émettre de jolis sons, il s’agit d’abord de se concentrer sur ses propres sensations, de refuser les diktats et de trouver sa propre voix, sans chercher à imiter le timbre d’un autre...
Nul besoin de connaissances musicales particulières pour tirer de sa voix un bien-être physique et psychique.Contrôler sa voix évite le dérapage dans les aigus et permet aussi de rester maître de soi.Sans oublier le bien-être physique sur lequel tous les chanteurs insistent.

 

Établissements d'intervention

  • établissements scolaires (enseignement général)
  • MJC, Centres socio-culturels, centres aérés, ...
  • festivals (musique, jeune public, conte)

 

Lieux d'interventions

  • salles de classes
  • espaces de travail ou salles de répétition
  • salle au sein de l'établissement (salle commune, salles des fêtes ou de réception, ...)

 


Publics

Scolaire et jeunesse

  • CP à CE2
  • CM1 - CM2

 

Nombre de participants

  • Une vingtaine maximum

 


Durée de l'intervention et fréquence

Durée de l'intervention

  • une heure

 

Fréquence

  • au choix du demandeur

 


Territoire(s) d'intervention

  • Bas-Rhin

 

TÉLÉCHARGEZ LA PLAQUETTE

Contact

Téléphone portable
Téléphone fixe ou second portable
Code Postal
67100
X